Duos d’artistes

Niki de Saint Phalle, Jean Tinguely, la Fée et le machiniste

Quand ils se rencontrent en 1956, Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely n’imaginent pas qu’ils vont passer les 20 prochaines années de leur vie ensemble. A priori tout les oppose : Niki vient d’une famille bourgeoise franco-américaine de Neuilly-sur-Seine, Jean vient d’un milieu ouvrier sévère ancré à Fribourg. Mannequin, Niki pose pour les plus grands magazines. Solitaire, Jean passe ses journées caché dans les bois, à fabriquer d’étranges machines.

Mais ce n’est qu’en 1966 qu’ils accomplissent leur première grande œuvre ensemble : Hon, avec Per Olof Ultvedt, une grande Nana pénétrable à l’intérieur de laquelle les visiteurs découvraient des machines de Tinguely, un milkbar, un planétarium…

Premier défenseur de leurs œuvres communes, Jean disait : « Nous sommes deux sculpteurs attachés l’un à l’autre, qui vivent dans deux mondes très différents, opposés dans les matériaux, opposés idéologiquement, opposés aussi dans la masculinité d’une part et la profonde maternisation de la féminité de l’autre… ça fait un combat. On se combat. »
Fiche technique
  • Diffuseur France 5
  • Diffusion 01/02/2020

Ecrit et réalisé par : Catherine Aventurier

Co-écrit par : Aurélia Rouvier

SELECTION FESTIVAL
"Niki de Saint Phalle, Jean Tinguely, la Fée et le machiniste" est sélectionné au Festival international du Film sur l’Art (FIFA) à Montréal (17 au 29 mars 2020). Ce festival est reconnu comme l'un des plus importants du film sur l'art au monde. Un leader sur la scène culturelle internationale.